La reprise des sports à l’intérieur, aujourd’hui réservée aux moins de 13 ans par groupes de 10, est envisagée sans limite d’âge par groupes de 50 dès le 9 juin, sauf pour les sports de combat. Ce feu vert sonne la reprise des entraînements en salle dans beaucoup de sports pour les plus de 12 ans. Bonne nouvelle ? Pas tout de suite… "Les ados et jeunes adultes ont été privés de leur sport depuis des mois, s’insurge Olivier Corhay, président du club Fresh Air Basketball. Leur priorité sera alors aux examens : leur annoncer une reprise en salle à ce moment-là est un camouflet !"

Benjamin Vasseur, administrateur bruxellois de l’ACFF (association des clubs francophones de football), veut pour sa part y voir un signe positif. "On va y aller étape par étape. Ce que nous attendons avec le plus d’impatience, c’est l’agrandissement des groupes. Pour les 11 contre 11 des matchs amicaux autorisés depuis le 8 mai, c’est un peu compliqué." À l’extérieur, on passera à des groupes de 100, le 9 juin, quatre fois plus qu’aujourd’hui.

Les règles changent aussi dans l’Horeca. D’où la possibilité de rouvrir les cafétérias dont on connaît l’importance pour le budget des clubs. Mais il reste trop peu de temps, nous dit-on, pour sauver cette saison. À moins de jouer une carte spéciale avec les stages d’été ? Le sport amateur ne connaîtra plus aucune restriction à partir du 1er juillet, permettant tous les stages, tournois et compétitions, y compris à l’intérieur et pour les plus de 12 ans qui en sont privés depuis longtemps.

Enfin, la ministre de tutelle, Valérie Glatigny (MR), se réjouit de ces décisions. Elle annonce que "les protocoles sanitaires seront communiqués aux fédérations dans les meilleurs délais".