Les deux avions d'affaires haut de gamme Falcon 7X que la Défense a pris en location pour 12 ans auprès d'une entreprise civile, Luxaviation, seront opérationnels le 1er octobre prochain pour assurer le transport de passagers, et notamment de (v)VIP, comme des membres de la famille royale, a-t-on appris mardi de sources militaires.

Le premier appareil de ce type, immatriculé OO-LUM (00 étant l'indicatif international attribué aux avions volant sous le pavillon belge et LUM l'abréviation de Luchtmacht, ou Force aérienne en néerlandais), est arrivé fin avril en Belgique. Quatrième Falcon 7X construit par l'avionneur français Dassault Aviation, il a servi à qualifier quatre équipages (pilotes et personnel de cabine) et a entamé ses premières missions de transport, mais en n'emmenant que des militaires à ce jour, a indiqué un spécialiste du dossier à l'agence Belga.

Le deuxième 7X a fait la semaine dernière une brève apparition à sa future base d'attache, l'aéroport militaire de Melsbroek, qui abrite le 15e wing de transport aérien de l'armée, avant de s'envoler vers Lelystad (Pays-Bas). Lui aussi revêtu d'une livrée civile, il porte pour sa part l'immatriculation OO-FAE appliqué à la hâte avec des autocollants.

Il doit recevoir à Lelystad une livrée "gouvernementale" inspiré de celle des avions que les deux 7X doivent remplacer c'est-à-dire quatre "jets régionaux" Embraer - deux ERJ-135 à 34 sièges et deux ERJ 145 (49 places). Trois autres appareils destinés au transport de passagers - deux Mystère 20 et un unique Falcon 900B, tous trois construits par Dassault - ont été retirés du service au cours des dernières années.