Les hôpitaux de Bruxelles, du Hainaut et de Namur restent par contre en phase 2A. La baisse des chiffres de l'épidémie a libéré des lits dans les unités de soins intensifs, laissant à nouveau de la place pour les soins qui ne concernent pas le Covid. "Il s'agit d'interventions qui ont été reportées pendant un certain temps, notamment des pontages cardiaques, des interventions à l'artère carotide ou certains traitements contre le cancer", explique Marcel Van Der Auwera du SPF Santé publique. "Ces opérations sont toutes suivies par un séjour aux soins intensifs."

La phase 1B signifie que la moitié des lits sont réservés aux patients Covid, contre 60% dans la phase 2A. Lundi, l'intercommunale luxembourgeoise de soins de santé Vivalia avait déjà annoncé que les hôpitaux généraux de la province de Luxembourg retournaient à la phase 1B.