Jusqu'à maintenant, seuls les citoyens de plus de 18 ans comptent parmi la population à vacciner. Mais une fois ce "grand public" protégé contre le Covid, se mettra-t-on à vacciner les plus jeunes? Alors que la campagne de vaccination évolue aujourd'hui en Wallonie, en s'ouvrant au grand public (et aux personnes précarisées), Christie Morreale a abordé la question sur Bel RTL ce lundi matin.

"Pour les 16-18 ans, il y a eu une autorisation européenne", a rappelé la ministre wallonne de la Santé, "donc on va sans doute aller vers la vaccination de ce groupe d'âge". Mais pour les moins de 16 ans, a-t-elle précisé, "on attend encore des informations de l'Agence européenne des médicaments".

"Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs", mais la Wallonie prépare déjà l'organisation de la vaccination des plus jeunes, pour être prête si une autorisation pour les 12-15 ans est accordée prochainement. Si le feu vert est donné, cela se fera dans le prolongement de la vaccination grand public, soit "aux alentours de fin juillet, début août ou septembre, en fonction des autorisations", a expliqué Christie Morreale.

Mais avant de décider, en conférence interministérielle santé, s'il faut injecter le vaccin aux plus jeunes, "il faut être sur qu'il y a un bénéfice important", a répété la ministre. En somme, rien n'est encore acté définitivement sur qui sera vacciné parmi les moins de 18 ans.