Depuis le 6 avril, les pharmacies belges ont la possibilité de vendre des autotests aux particuliers. Certains pharmaciens ont depuis lors même été en rupture de stock. "Il y a eu une courte interruption des livraisons", déclare Georges Verpraet, porte-parole de l'Association des pharmaciens, "mais ces problèmes devraient être résolus dans le courant de cette semaine."

En mai, l'offre sera élargie car l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a approuvé de nouveaux producteurs.

Les autotests n'ont qu'une fiabilité de 80%.