Ainsi, les activités de groupe, les visites et les sorties courtes peuvent reprendre dans certains homes, pour la plus grande joie des résidents.

Nos confrères de RTL ont interrogé les pensionnaires d'une maison de repos à Ottignies. Ces derniers, ravis que les activités puissent reprendre, étaient en manque de contact. "Toute la journée dans la chambre… Alors oui, j’ai bien une personne avec moi mais voir du monde cela fait du bien. J’aime bien le contact humain", témoigne une résidente au micro d'RTL.

Le home a repris ce lundi le cours de fitness et l'activité comédie musicale, après trois mois d'arrêt. "C’est agréable de venir bouger un peu et de faire quelques exercices pour notre santé", témoigne une pensionnaire. Les participantes ont joué à la balle et fait des étirements. "Ça me fait bouger et ça me fait du bien au dos", se réjouit une autre résidente. 

D'autant plus plaisant, que les pensionnaires ont pu lâcher le masque. "On en avait ras-le-bol parce qu’on n’est pas vraiment soi-même quand on porte le masque", ajoute une pensionnaire. "On reprend sans masque, sans bulle. Chaque résident peut venir sans devoir être inscrit, donc c’est chouette de les voir aujourd’hui tous ensemble comme ça", souligne également l’une des responsables du home.

"Certains résidents, par exemple qui ont des troubles cognitifs, ne comprenaient pas pourquoi ils devaient porter un masque. Ici, c’est beaucoup plus facile pour eux de rester comme à la maison, en n’ayant pas de masque. C’est notre philosophie qu’ils se sentent comme chez eux", explique Maud Fossion, référente pour la démence au sein de cet établissement.

Visite des familles

Mais la meilleure nouvelle reste la possibilité pour les résidents de recevoir et rendre visite à leur famille. Plus de quarantaine obligatoire pour ces sorties, exception faite pour les séjours de plus de 48h.