Des efforts sont encore nécessaires au niveau du réseau cyclable ainsi que dans l'utilisation et l'aménagement des rues. Dans ces zones, les conducteurs ne peuvent dépasser ni la vitesse de 30 km/h, ni les cyclistes. "C'était et c'est toujours une mesure visible pour façonner la politique d'une commune", déclare le centre Fietsberaad Vlaanderen. Mais cette intervention ne garantit pas automatiquement un environnement favorable aux vélos, selon les résultats d'une enquête à laquelle ont répondu 7.000 usagers de la route sur 17 rues cyclables et 3 zones cyclables dans toute la Flandre.

Le sondage révèle qu'une rue cyclable peut remplir son objectif lorsque sa position dans le réseau est logique, que les cyclistes qui l'empruntent sont nombreux, contre une présence faible de véhicules motorisés, mais aussi lorsqu'elle est reconnaissable. Sans cela, elle n'améliorera pas l'environnement pour les deux-roues sans moteur.

"On espère trop souvent que la mesure améliorera l'espace pour les cyclistes", explique le centre. "Mais la pratique nous a appris que cela ne suffit pas, surtout quand les cyclistes sont peu nombreux et qu'il y a beaucoup de trafic motorisé. L'interdiction de dépasser exaspère ou n'est pas respectée, et limiter la vitesse à 30 km/h ne nécessite pas d'aménager une rue ou une zone cyclable. Il y a d'autres moyens de le faire."

L'avenue des Martyrs à Louvain et l'avenue Victor Heylen à Boechout font figure d'exemples. "La rue cyclable avenue Victor Heylen fait partie de la voie rapide cyclable. Grâce au réaménagement complet de l'itinéraire et à la mise en place d'un réseau de pistes cyclables, la route est devenue clairement reconnaissable pour tout le monde", explique Rudi Goyvaerts, échevin des Transports à Boechout. "L'asphalte rouge garantit un confort important pour les cyclistes tout comme la continuité du réseau. Un logo rappelle le comportement souhaité. Enfin, l'étroite bande de pavés au milieu crée deux pistes cyclables, ce qui fait que les véhicules à moteur restent naturellement derrière les vélos."