"C'est inacceptable. Tous les soignants qui travaillent dans des conditions difficiles pour assurer les soins essentiels méritent la même prime et nous ne faisons pas exception", souligne l'association. "Le virus n'épargne personne. Ni les futures mères, ni leur bébé, ni leur entourage. Les sages - femmes à domicile ont pourtant continué à travailler et à apporter des soins", pointe encore la fédération qui exige la même prime pour tous les soignants dépendant du fédéral.