Les travailleurs de retour de vacances à l'étranger ne pouvant télétravailler durant leur semaine de quarantaine n'auront finalement pas droit au chômage temporaire. Ils devront se mettre en congé, a indiqué jeudi midi le porte-parole du ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, à l'issue d'un "débat" sur la question au sein du gouvernement.