Société Le partenariat local de prévention a la cote au nord du pays. Près de cent nouveaux groupes y ont déjà vu le jour cette année. La Wallonie et Bruxelles sont loin derrière. Une question de personnes et de mentalités.

Les derniers chiffres communiqués par le SPF Intérieur à La Libre confirment que les associations de prévention entre voisins ou commerçants ne convainquent toujours pas autant les Bruxellois et les Wallons que les Flamands. Le partenariat local de prévention (PLP) continue à cartonner en Flandre : pas moins de 129 nouvelles initiatives ont été développées entre 2017 et juillet 2019 dans ses quartiers, dont près de cent rien que pour les sept premiers mois de cette année.

(...)