Aujourd’hui plus que jamais, pousser les portes d’une abbaye cistercienne invite à un grand étonnement. Entre une époque de la vitesse, de la parole et de la flexibilité, et la vie de moines qui l’ont quittée pour le silence, le travail et la prière, l’écart semble abyssal. Et pourtant, à leur manière, les abbayes sont devenues des lieux de refuge et d’accueil des joies et des blessures d’une société.

Lode Van Hecke, né le 16 mars 1950 à Roulers, père abbé de l’abbaye d’Orval depuis 2007, moine depuis 1976, posera dès lors un regard particulière sur l’évêché de Gand dont il devient l’évêque. Le pape François l’a en effet nommé pour prendre la succession de Mgr Luc Van Looy, âgé de 78 ans.

Même si son nom avait déjà circulé par le passé, cette nomination constitue une surprise pour Lode Van Hecke. “Je ne suis pas devenu moine pour devenir évêque ensuite, a-t-il reconnu. Pour mes frères de l’abbaye d’Orval, c’est un moment difficile mais ils m’ont tous encouragé.”

Il est certain qu’entre la vie de moine, et même de père abbé d’une abbaye qui a beau être très active (notamment dans l’accueil de retraitants), la vie de Lode Van Hecke va changer du tout au tout. La place d’évêque est une place solitaire, soumise à tous les vents, d’autant plus à une époque où l’Église se cherche une nouvelle place dans la société belge. “J’ai la conviction que c’est le chemin que je me dois de suivre”, a néanmoins assuré le nouvel évêque qui a gardé la devise qui était la sienne en tant que père abbé : “Dans la joie de l’Esprit”.

Alors qu’une nomination d’un moine trappiste à l’épiscopat est une première en Belgique, le cardinal De Kesel voit dans cet inédit une évolution judicieuse au moment où “l’Église se restructure et que nous cherchons le renouveau spirituel”. De plus, “l’abbaye d’Orval est un endroit où on accorde de l’attention à tout ce qui est important. Une vie de prière et une vie d’obéissance à l’évangile, aux autres frères et à la communauté. C’est pour ces qualités que le pape l’a choisi”, a conclu Mgr De Kesel.

La consécration du nouvel évêque se tiendra le 23 février prochain à 15 h dans la cathédrale de Gand.