L'association des éleveurs de moutons (Vlaamse Schapenhouderij - VSH) demande notamment une plus grosse indemnité pour les dégâts occasionnés. De manière générale, les éleveurs reconnaissent que la présence du loup constitue un plus pour la biodiversité. Mais ils déplorent aussi le fait de devoir supporter tous les coûts et charges.

La VSH demande que tous les frais de clôture électrique à installer dans les prés soient indemnisés. Le subside prévu actuellement ne suffit pas, estime-t-elle.

Les éleveurs réclament également une indemnité réaliste pour les animaux morts et blessés et un remboursement dans les temps des coûts engendrés. Ils espèrent aussi une plus grande participation des éleveurs de bétail.