La Belgique a vu ses tendances s'inverser ces derniers jours. Alors que le pays a longtemps connu une diminution du nombre moyen de contaminations, l'indicateur est reparti à la hausse depuis six jours. Si le virologue Marc Van Ranst (KULeuven) avait déjà tiré la sonnette d'alarme ce lundi 13 juillet, Maggie De Block a également tenu à mettre en garde la population face à ce regain qu'elle a jugé inquiétant. "Cela ne peut pas continuer", a réagi la ministre de la Santé au micro de la VRT. 

Selon la libérale flamande, il faut voir dans les chiffres de ces derniers jours un signal d'alerte. "Nous devons prendre cette augmentation au sérieux, ce n'est pas bon signe", a averti Maggie De Block. La ministre de la Santé n'a par ailleurs pas hésité à déjà parler de mesures qui pourraient être prises si la situation ne s'améliorait pas. "Si cela reste comme cela, le nouvel assouplissement des mesures ne pourra pas avoir lieu", a-t-elle expliqué. 

Maggie De Block a donc insisté pour que les Belges restent sur leurs gardes. "La prudence reste de mise: le virus n'est pas en vacances", a-t-elle rappelé, fustigeant les comportements de certains qui ne respectent pas du tout les règles en vigueur.

Un conseil national de sécurité doit se tenir ce mercredi 15 juillet pour détailler la cinquième phase du déconfinement. Plusieurs points seront abordés, tels que les foires et salons, le public dans les stades et les mariages.