Même en cette période compliquée, de nombreux vacanciers profitent actuellement des stations de ski, en Suisse notamment. Si des mesures sont entrées en vigueur récemment en Suisse, les stations de ski restent ouvertes, malgré les avis défavorables des experts. Les images des stations bondées en Suisse, à Verbier notamment, on fait scandale récemment.

Marc Van Ranst s'est d'ailleurs confié à nos confrères de Het Laatste Nieuws sur ce qu'il considère être un problème: "Le gros problème est que les Flamands qui se trouvent actuellement en Suisse, ce sont les mêmes qui, dans deux semaines, se demanderont pourquoi l’épidémie n'est pas sous contrôle."

Selon le virologue, aller skier ne serait tout simplement pas très malin: "Il n'est tout simplement pas intelligent d'aller skier maintenant. Espérons qu'il n'y ait pas trop de compatriotes en Suisse."

"Mieux contrôler"

Au JT de la RTBF ce mardi 29 décembre, Yves Coppieters a lui plaidé pour la mise en place aux frontières de contrôles plus sérieux pour les Belges qui rentrent de vacances. Il estime qu'actuellement le contrôle est "insuffisant en Belgique" et qu'il s'agit pourtant d'une des "clés" pour éviter la reprise de l’épidémie.

Mais comment mettre en place un tel dispositif ? "On doit absolument contrôler tous les non-résidents, mais pour les résidents c’est beaucoup plus compliqué", admet l'expert. "Sur un plan organisationnel, il faut plutôt dire aux gens : vous rentrez à domicile et on contrôle la quarantaine, avec un accès plus facile aux tests rapides. C’est plutôt le retour et le contrôle à la quarantaine qui sont les plus importants."