Poussé sur le devant de la scène par la pandémie de coronavirus, le virologue Marc Van Ranst est victime de cette soudaine célébrité. Déjà la cible de menaces, parfois de mort, sur les réseaux sociaux, l'expert reçoit maintenant des appels anonymes, comme il l'a expliqué ce dimanche sur Twitter. 

“Voici un aperçu de mon journal d’appels de ce soir", a-t-il écrit, dévoilant une capture d'écran des derniers appels reçus sur son téléphone. Et la situation se répète tous les jours pour Marc Van Ranst: "C’est ainsi que cela se passe chaque soir jusque tard dans la nuit: de faux appels, surtout de groupes de jeunes ivrognes, pour la plupart des 'vlaamsblokkers' (autoproclamés). Je leur donne, s’ils n’appellent pas anonymement, un numéro de suivi"


S'il a déjà déposé une plainte pour les menaces de mort dont il a été victime sur internet, le virologue flamand n'a pas précisé ici s'il recommencerait sa démarche.