Le Centre a reçu 505 appels entre mars et juin pour des incidents avec du gel hydroalcoolique, dont 300 concernant des enfants. C'est cinq fois plus que l'an dernier. "Une majorité des cas concernent des enfants avec du gel dans la bouche, ce qui peut provoquer des intoxications", précise le Centre Antipoisons. "Pour ceux qui prennent le gel dans les yeux, cela irrite et peut aussi être douloureux mais c'est passager, il n'y a pas de dommages permanents."

Les distributeurs sont à hauteur de visage pour les enfants, signale le centre mettant en garde contre les éclaboussures dans les yeux . "On recommande aux parents de pomper le gel eux-mêmes pour l'appliquer ensuite aux enfants", explique Patrick De Cock du Centre Antipoisons de Belgique.