La plateforme fédérale de vaccination Doclr connait à nouveau des ratés ce mardi. "Le système est à nouveau en panne", glisse à La Libre une source présente au centre du Heysel. "Or, il est nécessaire pour encoder les personnes qui se présentent pour être vaccinées. Mais aussi pour fixer le rendez-vous pour l'injection de la deuxième dose."

Le personnel du Heysel se sent démuni car aucun contact direct n'est possible avec les développeurs de la plateforme. "C'est à la Cocom de les contacter. Ce qu'elle a fait, sauf qu'aucun responsable de la plateforme n'a daigné répondre pour l'instant...", se lamente notre interlocuteur œuvrant au Heysel.

Ce nouveau couac n'empêche cependant pas la vaccination de se poursuivre. Les soucis engendrés sont plutôt organisationnels et un plan B a pu être mis en place en attendant que la plateforme fédérale Doclr soit à nouveau opérationnelle. "Nous devons tout encoder à la main pour chaque personne qui se présente, ce qui demande énormément de temps", confie notre interlocuteur. 

"Tous les centres du pays sont touchés"

Alain Maron, le ministre bruxellois de la Santé, signale à La Libre que ce dysfonctionnement n'est pas propre au centre bruxellois mais que "tous les centres du pays sont touchés" puisque la plateforme dépend du fédéral.