La crise sanitaire que nous vivons actuellement perturbe également le ramassage des déchets un peu partout sur le territoire du royaume.

En raison d’un manque d’effectifs enregistrés dans certaines intercommunales de gestion des déchets du pays mais également du fait des précautions d’hygiène à prendre pour éviter la propagation du coronavirus, une série d’aménagements sont observables à Bruxelles et en Wallonie. À souligner, d’emblée : les recyparcs restent ouverts dans la capitale, mais les horaires d’ouverture sont adaptés. En Wallonie, par contre, ils sont fermés depuis le 18 mars, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Le ramassage des déchets continue à fonctionner partout, même si certaines intercommunales peinent plus que d’autres à assurer le travail.

En Région bruxelloise, le nombre de malades enregistrés a quadruplé au cours de ces derniers jours dans les services opérationnels de l’agence régionale Bruxelles-Propreté. Cette dernière est dès lors contrainte de réduire sa collecte en porte-à-porte. Notez bien : elle n’est pas en mesure d’assurer ces jeudi 26 et vendredi 27 mars la collecte des papiers-cartons (sacs jaunes), séparément de la collecte des sacs blancs dans les communes où les sacs jaunes sont collectés ces deux jours-ci. De même, les sacs bleus (emballages et plastiques) ne seront pas collectés le lundi 30 mars auprès des habitants dont les sacs bleus sont collectés le lundi. Pour des raisons de salubrité publique, les équipes de Bruxelles-Propreté collecteront exceptionnellement l’ensemble des déchets présents, sans distinction, sur leur tournée. Le ramassage des déchets de jardin (sacs verts) et alimentaires (sacs orange) est assuré aux horaires habituels.

En Wallonie, la situation varie d’une province à l’autre. La collecte des déchets est assurée "normalement" ce jeudi 26 mars en province de Namur par le Bep Environnement et tous ces prochains jours en région liégeoise et en province de Luxembourg. En Brabant wallon, par contre, l’intercommunale InBW a été contrainte, mardi, de suspendre la collecte des papiers et cartons, et ce, jusqu’à nouvel ordre. En cause : le manque de personnel occasionné par la crise sanitaire. En Hainaut, seule la zone de l’intercommunale Hygea (Mons-Borinage et région du Centre) connaît des perturbations. Partout ailleurs, les collectes se passent normalement.

Doubler les sacs, éviter toute propagation

Dans tous les cas, un seul mot d’ordre est de mise : renforcer la sécurité des ouvriers. Pour ce faire, il est demandé à la population de doubler les sacs payants avec un second sac-poubelle (noir, gris, transparent) et de placer, durant toute la durée de la crise, les mouchoirs en papier usagés avec les déchets résiduels… afin d’éviter tout risque de contamination.

© IPM