En ce jour de fête nationale, le défilé militaire et civil prévu aux abords du Palais est très attendu pour certains Belges. L'occasion de se rassembler, sous le soleil et la bonne humeur, et de pouvoir remercier les troupes des services rendus à la nation. 

15h10

"Hé, passez derrière, ça fait deux heures qu'on est là nous !" peut-on entendre crier rue Royale. Certains sont arrivés tôt ce matin pour se placer au plus près de la parade, alors quand la Police finit de barricader le secteur vers 15h00, mieux vaut ne pas se retrouver devant les lève-tôt. Le défilé commence dans une heure et les plus jeunes, téléphone à la main, sont pressés de pouvoir faire leurs photos "comme les grands". Sur les épaules de papa ou en équilibre le long des barrières du parc, certains ont trouvé la technique pour une vue imprenable sur le défilé.

Des jeunes Belges arborent fièrement les couleurs du pays.
Des jeunes Belges arborent fièrement les couleurs du pays. © CML

15h30

C'est l'heure du passage en revue des troupes militaires, le roi et la reine défilent en voiture jusqu'à la place des Palais et saluent la foule. "C'est la reine, c'est la reine !" s'écrient quelques enfants, impressionnés.

Place des Palais, le roi et la reine voient défiler la Musique Royale de la Marine.
Place des Palais, le roi et la reine voient défiler la Musique Royale de la Marine. © BELGA

16h00

La Musique Royale de la Marine ouvre le bal et les anciens combattants suivent de près. Le défilé peut commencer. Quelques-uns, moins attirés par la parade, sont assis dans l'herbe du parc pour profiter du moment, comme Gary et Frederica : "J'aime mon pays donc j'essaie de venir tous les ans, c'est mon devoir de Belge. J'ai vu quelques troupes passer mais c'est surtout pour apprécier l'ambiance et l'atmosphère particulière de ce jour que je suis là" explique Gary, un Bruxellois. Son amie Frederica est italienne, elle est heureuse de pouvoir participer à ce grand moment : "C'est impressionnant de voir le Roi, je ne pensais pas qu'il y avait un tel événement ici le 21 juillet, c'est agréable à voir."

© BELGA

Un peu plus loin, rue de la Loi, l'ambiance est plus calme et les applaudissements sont timides. Johnny, les joues peintes aux couleurs de la Belgique, confie : "Je suis pas spécialement royaliste et je viens pas tous les ans mais c'est bien de pouvoir rendre hommage à ces personnes, et les remercier des services qu'ils nous rendent dans l'année."

16h15

Le défilé aérien débute. Malgré la vitesse des avions, beaucoup tentent de prendre un cliché à la volée. Mathilde et Guillaume, deux Bruxellois, ne sont pas déçus du spectacle : "On voit des véhicules impressionnants, qu'on n'a pas l'habitude de voir tous les jours, et c'est intéressant de voir aussi où va l'argent public justement", indique Mathilde. Avec son drapeau belge, Guillaume assure venir chaque année, pour remercier les policiers, pompiers, et pour voir du monde : "On voit des Flamands, des Wallons, des Bruxellois, on est tous ensemble et c'est ça qui est agréable !"

© BELGA

17h10

C'est la fin des défilés. Les familles en profitent pour faire un tour dans le parc de Bruxelles, où de nombreuses animations sont prévues. Les véhicules de l'armée qui y sont stationnés sont pris d'assaut par les enfants, heureux de pouvoir poser au volant d'une Jeep. Vers 17h30, la foule se concentre près de l'arrêt de métro Parc, qui tarde à rouvrir ses portes. L'attente est longue, mais le souvenir du défilé restera dans les mémoires... jusqu'à l'année prochaine.