Si les indicateurs du coronavirus vont actuellement dans le bon sens, avec une pression sur les hôpitaux qui diminue régulièrement, Pedro Facon a affirmé que la prudence restait de mise malgré tout. "Le danger n’est pas tout à fait parti", a expliqué le commissaire corona. Il le sera quand une plus grande partie de la population sera vaccinée, car actuellement, les différents variants du Covid, plus contagieux pour certains, circulent encore dans notre pays. "C'est important de rester attentif et alerte face à cette épidémie", a-t-il ajouté. 

C'est pourquoi le Comité de concertation de vendredi ne prévoit pas de levée de certaines mesures sanitaires, a confirmé Pedro Facon: "On va confirmer les assouplissements déjà annoncés, qui entrent en vigueur le 9 juin, ainsi que leurs modalités, mais il n'y aura pas de nouveaux assouplissements".