Dans sa nouvelle émission "Il faut qu'on parle", le journaliste Maxime Binet (DH Radio) propose désormais une séquence plus personnelle dans laquelle son interlocuteur se livre sur des questions plus intimes.

Ce jeudi, Philippe Devos s'est prêté à l'exercice. Le chef adjoint du service des soins intensifs à la clinique CHC MontLégia à Liège a notamment expliqué qu'il n'avait jamais demandé à être tant médiatisé. Il s'est aussi confié sur les décisions politiques avec lesquelles il n'est "pas souvent d'accord".


Yannick Hansenne, infirmier-chef du service de soins intensifs, a lui aussi répondu aux questions plus personnelles posées par Maxime Binet :