"Jusqu'à l'émergence de l'épidémie de Covid-19, une tendance positive en matière d'enseignement des filles était observée, une bonne partie de ces efforts risque désormais d'être anéantis", craint l'organisation.

Selon elle, le retour sur les bancs de l'école concernera principalement les garçons. "Beaucoup de filles dans les pays en développement risquent de ne plus jamais remettre les pieds à l'école. Une étude menée par les Fonds Malala indique déjà que le nombre de filles qui ne finiront pas leurs études secondaires augmentera de 20 millions", soulève Plan International Belgique.

Pour mettre en lumière cette situation, l'ONG inverse les rôles dans sa nouvelle campagne et imagine un scénario où seules les filles seraient autorisées à retourner en classe. La vidéo est filmée sous la forme d'un micro-trottoir.

La campagne démarre le 31 août et se poursuit jusqu'au 11 octobre, date de la Journée internationale de la fille.