La police a déjà dressé 1.438 procès-verbaux pour non-respect du port du masque buccal dans les transports publics, indique vendredi une porte-parole de la police fédérale, citant les chiffres officiels de la Banque de données nationale générale (BNG).

 Securail, le service de sécurité des chemins de fer belges, dresse désormais une trentaine de PV par jour. Il y a toujours un délai entre l'émission d'un PV et son enregistrement auprès du parquet. Le nombre de PV dressés est donc encore sous-estimé, indique la porte-parole.

Le port du masque buccal est obligatoire depuis le 4 mai à bord des trains, bus, trams, métros, ainsi que dans les gares.

La SNCB a annoncé la semaine passée que la police fédérale et les agents de Securail allaient renforcer leurs contrôles en matière de port du masque dans les transports en commun, d'où l'augmentation du nombre d'amendes infligées, souligne la porte-parole. En effet, une trentaine d'amendes ont été distribuées chaque jour. Les contrôles ont été renforcés puisqu'un certain relâchement en matière de respect des mesures de sécurité avait été observé mais la situation s'est déjà un peu améliorée depuis, conclut la porte-parole.