Une pétition en ligne réclamant un assouplissement des règles pour les résidents à la frontière belgo-néerlandaise a récolté lundi plus de 14.000 signatures. 

Les signataires souhaitent que les assouplissements en Belgique s'appliquent également de l'autre côté de la frontière. "Le maintien des frontières fermées ont un énorme impact pour les frontaliers. Dans les circonstances actuelles, aucune raison médicale ne justifie cette fermeture stricte", estiment les initiateurs de la pétition. Les frontières avec les pays voisins sont fermées dans le cadre de l'épidémie de coronavirus et de la limitation des déplacements non-essentiels. Maintenant que la Belgique a entamé son parcours du déconfinement, les signataires plaident pour que traverser la frontière soit autorisé pour rendre visite à sa famille.

"L'assouplissement des mesures qui vaut pour tous les Belges n'ont que peu ou pas d'effet pour les frontaliers. Beaucoup de personnes n'ont plus vu leur famille depuis des mois. Leur vie se situe des deux côtés de la frontière", explique la pétition en ligne. "Il s'agit d'aller voir sa famille, aller au magasin, traverser la frontière plus facilement pour le travail et les loisirs. Tout cela est possible en Belgique, cela devrait être autorisé pour ceux qui ont des proches et des activités de l'autre côté de la frontière."

Le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V) a affirmé dimanche qu'il était convaincu que les frontières s'ouvriraient avant le 8 juin pour permettre des visites familiales dans les pays voisins. Mardi soir, le gouvernement doit recevoir un nouveau rapport des experts du groupe de déconfinement (GEES).