Leur avion est immobilisé sur place dans l'attente de l'arrivée d'un technicien depuis... Bruxelles. Les passagers, en colère, nous ont contacté

Plus de 300 Belges sont coincés en ce moment en Jamaïque en raison d'un problème technique sur l'avion qui devait les transporter vers la Belgique. Plusieurs d'entre eux nous ont contacté via notre alerte info. Voici déjà quelques extraits de leurs témoignages :

"Nous étions sur le vol TUI de Punta Cana vers Bruxelles via Montego Bay, en Jamaïque. A Montego Bay, on nous annonce un problème technique de l'avion. On a donc logé les 300 passagers dans des hôtels, en expliquant que le départ était prévu le lendemain à 6h30. A 6h30, on nous dit alors que le départ est reporté à 20h. Puis, on apprend qu'il n y aura pas de vol aujourd’hui. Un technicien serait en route depuis Bruxelles. La compagnie TUI ne nous donne aucune information, laissant les 300 passagers errer dans le hall de l'hôtel. Cette nuit, l'hôtel est complet et nous devons nous débrouiller pour trouver un hôtel. Un vrai scandale", explique un voyageur.

© D.R.

Un autre nous a aussi fait part de son désarroi. "Étant parti en vacances à Punta Cana, via le vol TUI, notre retour avec un Boeing 787 devait faire un stop à Montego Bay pour récupérer des voyageurs et prendre la direction de Bruxelles. Après avoir attendu plus de 2h30 dans l’avion, on nous dit que nous devons descendre car il y a un problème avec les freins. Nous devons alors attendre à l’aéroport. Et après 4h d’attente, on nous annonce que l’avion ne peut pas être réparé, mais que nous allons être logés pendant la nuit. Arrivé à 1h du matin à l’hôtel, on nous annonce qu’à 6h30 du matin, le bus sera là pour partir. Puis il est reporté à 12h... A 16h30 on nous dit de reprendre les clés de notre chambre et qu’il y aura une autre réunion à 20h30 ! Entre-temps, on se fait tourner en bourrique comme du bétail malpropre. Où se trouve la franchise ?"

Dans l'attente d'une solution, les passagers sont répartis dans différents hôtels. De quoi en mettre plus d'un en colère. De son côté, Tui assure mettre tout en oeuvre pour trouver une solution au plus vite.

© D.R.