Petit tour d’horizon ce qui ressemble fort à une cacophonie.

A Bruxelles-Ville , le port du masque sera élargi à deux artères commerciales de la ville (Rue Neuve et rue Marie-Christine) ainsi qu’à tout le piétonnier du centre-ville. Cette mesure entrera en vigueur lundi et non ce samedi. Ce différé n’est pas en vigueur dans d’autres communes de la région bruxelloise.

Evere oblige le masque dans plusieurs de ses quartiers , tout comme Anderlecht . Certaines communes comme Etterbeek ou Saint-Josse avaient imposé le masque dès le mois de mai dans les rues commerçantes.

Anvers , qui doit faire face à un violent rebond de l’épidémie, a pris les devants dès mercredi en annonçant le port du masque obligatoire dans tout espace ouvert au public. Dans les rues commerçantes donc, mais aussi dans les autres rues, les parcs, les musées,...

A Namur , de premières mesures ont été prises jeudi et d’autres vendredi, notamment sur les places fréquentées en masse par les jeunes. Le gros arrive aujourd’hui avec les rues commerçantes, les quais… Le port du masque sera également obligatoire dans tout le centre-ville de Namur comme dans certaines rues de Jambes et Salzinnes uniquement le samedi.

Liège souhaite rendre obligatoire dans l’hyper centre piétonnier et rues fortement commerciales.

Le centre-ville est également dans la liste des lieux où le masque est obligatoire à Charleroi. La ville l’impose aussi dans les zonings commerciaux, et leurs parkings, tout comme dans les aires et les plaines de jeux ainsi que dans chaque rassemblement de plus de 15 personnes.

Courtrai va encore plus loin en imposant le masque partout dans la ville en obligeant le port du masque dès que l’on se retrouve sur le domaine public.

Une décision similaire est prise dans la zone de police des Ardennes flamandes (Audernarde, ...), un regroupement de plusieurs communes et quelque 60 000 habitants.

A la Côte, la situation est un peu plus uniforme. Le port du masque est désormais obligatoire sur toutes les digues . Blankenberge, Nieuport et Zeebruges avaient pris les devants, ils ont été rejoints par les autres communes suite à une visioconférence entre les différents bourgmestres afin de s’harmoniser. "Je veux de la clarté et de l’uniformité", explique Anne Martens, gouverneur de la province de Flandre occidentale.

La situation est plus floue cependant à l’intérieur des communes. A Middelkerke , le masque sera obligatoire uniquement sur les marchés. En revanche, Ostende oblige le masque dans ses rues commerçantes.

En résumé, rien n’est clair. Il faut se renseigner spécifiquement pour chacune des 581 communes de Belgique afin de savoir quelle législation est en vigueur en ce qui concerne le masque. Le plus simple pour ne pas se perdre dans tout cela reste encore de porter le masque partout et tout le temps.