Ce samedi, la task force vaccination a annoncé que le vaccin AstraZeneca allait pouvoir être administré à tous les Belges de 41 ans et plus. La catégorie d'âge auquel il est réservé a donc été élargie, car ce vaccin était jusqu'à maintenant réservé aux personnes de plus de 56 ans. Lors du JT de la RTBF, Sabine Stordeur, co-responsable de la task force vaccination, a expliqué pourquoi il en était ainsi, en remettant d'abord les choses dans le contexte épidémiologique actuel.

"La Belgique se situe actuellement à un niveau d'incidence médian, c'est-à-dire 400 à 450 cas pour pour 100.000 habitants. Avec ce niveau d'incidence, on peut calculer le risque d'hospitalisation, le risque d'hospitalisation en soins intensifs et le risque de décès. Et que fait le vaccin AstraZeneca? Il protège les personnes contre l'hospitalisation, en soins intensifs ou non, et les décès", a développé Sabine Stordeur, "Et ce vaccin est particulièrement efficace sur ces trois indicateurs". En effet, trois semaines après la première dose, l'efficacité du vaccin AstraZeneca est déjà de 90 à 100%.

La co-responsable de la task force a ensuite précisé pourquoi l'âge précis de 41 ans avait été choisi par la Belgique: "Quand vous faites une analyse bénéfices-risques de ce vaccin par catégorie d'âge, le risque d'hospitalisation et de décès est très très faible en dessous de 40 ans. Et donc avec un risque très faible, le risque d'événements adverses sévères, ces fameuses thromboses couplées à une chute de plaquettes, est légèrement plus élevé que dans les autres tranches d'âge. À 40 ans, les bénéfices sont largement supérieurs aux risques". 

Mais pourquoi avoir établi une différence avec le vaccin de Johnson & Johnson? "Le nombre d'événements adverses observé est nettement plus faible chez Johnson & Johnson. La Fédération américaine du médicament (FDA) a effectué une analyse bénéfices-risques et il n'y a aucun lien entre les catégories d'âge et les risques de ce vaccin. C'est pour cela que la FDA n'a pas créé de limite d'âge et toute personne de 18 ans et plus pourra recevoir le vaccin Johnson & Johnson", a détaillé Sabine Stordeur.

"On reste dans la logique"

Sur RTL TVI, Frank Vandenbroucke s’est aussi exprimé sur la décision d’administrer le vaccin AstraZeneca aux adultes de 41 ans et plus: "Nous restons dans la logique des décisions déjà prises. Il y a quelques semaines, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait observé des effets secondaires, mais pas chez les personnes âgées. Donc nous avons attendu et utilisé seulement ce vaccin pour les personnes âgées. Entre-temps, l’EMA a fourni une analyse détaillée, qui montre que sur 100.000 personnes entre 40-49 ans, on évite au moins 80 hospitalisations pour le Covid, 10 lits en soins intensifs et au moins 7 morts. Et on a des effets secondaires dans ce groupe d’âge, peut-être il y aura un ou deux cas d’effet secondaire rare, préoccupant. Donc si on fait la balance, la précaution et la logique demandent d’utiliser le vaccin AstraZeneca pour protéger ceux qui ont 41 ans et plus".