Cela fait plusieurs jours que les indicateurs poursuivent leur baisse. "Ce sont des bonnes nouvelles, même si la pression sur les hôpitaux reste forte", résume Yves Stevens, du Centre national de crise, qui remplace les porte-parole interfédéraux ce vendredi. "Dans les maisons de repos et de soins, la situation reste favorable et stable. Le Covid-19 n'a pas totalement disparu de ces lieux mais la vaccination a permis d'améliorer la situation et de la garder sous contrôle."

Etant donné que la situation reste favorable, le Centre de crise a tenu à féliciter "les nombreux Belges qui ont pris leurs responsabilités". "Si nous voulons assouplir de manière sûre, il faut y aller étape par étape", a encore rappelé Yves Stevens. "La vaccination a fait ses preuves, mais, actuellement, nous ne pouvons pas compter uniquement sur la vaccination". C'est pourquoi il a tenu à rappeler les règles qui s'appliqueront dès le samedi 8 mai. 
 
   

- Les tables des terrasses doivent être à 1,5m les unes des autres. Il peut y avoir maximum 4 personnes par table, enfants compris, sauf si le ménage compte plus de membres que cela.
- Pour profiter d'une bonne ventilation, il faut qu'au moins une partie de la terrasse soit totalement ouverte, même en cas de mauvais temps. 
- Il ne peut pas y avoir de service au bar.
- Il est autorisé d'aller à l'intérieur pour payer, pour aller aux toilettes ou pour traverser la salle qui conduit à une terrasse à l'arrière. Il faut alors porter le masque. Les serveurs doivent toujours porter le masque.
- Les activités à l'extérieur peuvent reprendre pour un maximum de 25 personnes. Les enfants de moins de 12 ans peuvent les reprendre à l'intérieur, pour un groupe de 10 personnes.
- Les compétitions sportives non professionnelles sont encore interdites.
- Les événements culturels peuvent accueillir 50 personnes en extérieur, avec masques.
- Le couvre-feu est levé et remplacé par une interdiction de se rassembler à plus de 3 personnes, entre minuit et 5h.

Quid de la ventilation?

Samuel Caillou, de la Task Force Ventilation, a ensuite rappelé l'importance d'une bonne ventilation pour donner moins d'opportunités au virus de se propager. "Une personne contaminée émet, lors de la respiration, de très fines particules qui peuvent continuer à circuler dans l'air pendant plusieurs heures. Il est donc important de s'assurer que la quantité de ces aérosols soit aussi faible que possible. Plus il y a d'aérosols, plus il y a de risques d'être contaminé. En extérieur, la concentration en aérosols est très faible. La situation est très différente à l'intérieur. On peut seulement réduire la concentration de ces aérosols par une bonne ventilation", explique-t-il. Les recommandations qui suivent devraient donc s'appliquer à tous les lieux fermés.  
 
   

Quel genre de ventilation faut-il? 

Une personne assise ayant une activité calme inspire et expire un demi mètre cube d'air par heure. Le commissariat corona recommande donc un débit de 40m3/h d'air neuf. Etant donné qu'une personne produit également du CO2 en respirant, cette exigence de débit peut être traduite par une augmentation admise de la concentration en CO2 par rapport à l'environnement extérieur. Cette augmentation autorisée est de 500ppm. Pour une concentration à l'extérieur, elle est de 400ppm, cela veut dire dire que la concentration intérieure ne peut pas dépasser 900ppm. 

Combien de personnes peuvent être à l'intérieur en fonction de la ventilation?

Si aucune ventilation mécanique n'est présente et qu'il n'y a pas de mesures de CO2, les portes et fenêtres doivent impérativement rester ouvertes vers l'extérieur. Par mètre carré de fenêtres complètement ouvertes, il peut y avoir 4 personnes. Par mètre carré de portes complètement ouvertes, il peut y avoir 6 personnes. 

Une ventilation mécanique est une ventilation plus efficace. Si le débit de cette ventilation est connu, on peut facilement calculer le nombre de personnes qui peuvent être présentes dans une pièce à l'intérieur. Si le débit est de 4000m3 par heure, 100 personnes assises et ayant une activité calme peuvent être présentes en permanence ! Si une capacité supérieure est nécessaire, d'autres mesures doivent être prises : on peut ouvrir en plus les portes et les fenêtres ou prévoir un nouveau système de ventilation ou de purification de l'air.

Des capteurs de CO2, on l'a dit, peuvent être un bon indicateur. Lorsque les concentrations en CO2 sont bonnes, on peut considérer que la ventilation est bonne, pour autant que l'occupation et les conditions climatiques ne diffèrent pas trop. Si la concentration en CO2 est trop haute, des dispositions devront être prises : ouvrir les fenêtres et les portes ou limiter l'occupation dans le local, en nombre ou en durée. 

Des purificateurs d'air sont-ils une bonne idée?

Il existe deux types d'appareils : filtration/captation ou inactivation. Dans le premier cas, les aérosols sont retenus dans l'appareil lui-même. Dans le deuxième cas, ils ne sont pas retenus dans l'appareil mais inactivées par un processus de traitement d'air. Des nouvelles recommandations à ce sujet arriveront par la suite. 

Est-ce qu'une bonne ventilation peut totalement chasser le virus?

Non, une bonne ventilation ne signifie pas qu'il n'y aura aucun risque de se faire contaminer. C'est pourquoi il faut ajouter d'autres mesures comme le port du masque ou le télétravail.