La police a reçu quelques projectiles dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'elle mettait fin à la fête qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes entre les places Sainte-Croix et Flagey à Ixelles.

Les forces de l'ordre, après avoir observé le rassemblement et fait plusieurs tentatives de prévention auprès des fêtards, a procédé à sa dispersion vers 1h30, a expliqué à Belga le commissaire et porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles Olivier Slosse. "Jusque 1h30 les moyens utilisés étaient le maintien de l'ordre, avant de passer à l'engagement et la dispersion" dans plusieurs directions des quelque 500 personnes qui étaient encore sur place. Plusieurs véhicules ainsi qu'une autopompe ont été mobilisés. Trois personnes ont été arrêtées administrativement. Un participant souffre d'une commotion cérébrale après avoir été heurté par un projectile. Un policier a également été blessé. 

Les opérations policières étaient encore en cours vers 2h30. Le bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis, des médiateurs de la commune et des policiers ont appelé les personnes à respecter le port du masque et les mesures de distanciation sociale, puis à rentrer chez eux.

En fin de soirée, les équipes de nettoyage ont procédé à l'enlèvement des bouteilles et des canettes éparpillées pour éviter qu'elles ne soient utilisées comme projectiles. Alors que les appels à mettre fin au rassemblement se faisaient plus pressants, des personnes encourageaient, à l'inverse, les participants à désobéir.

Au moment de l'intervention de la police à compter de 01h30, environ 500 personnes étaient encore présentes sur la place. L'arroseuse a été utilisée pour les disperser. Des objets ont, malgré les précautions prises, été occasionnellement jetés en direction de la police. Un participant a reçu un projectile sur la tête. Il a été amené à l'hôpital. Il souffre d'une commotion.

Du gaz lacrymogène a été brièvement utilisé contre une personne qui s'est accrochée au bâton d'un des policiers pour essayer de le lui prendre. Les deux protagonistes sont tombés, mais aucun d'eux n'a été blessé.

Une vitre d'un véhicule de police a par ailleurs été brisée. Le policier qui se trouvait à l'intérieur a été blessé au visage par des éclats de verre.

Passé minuit, la police de Bruxelles-Ixelles a mis fin à d'autres petits rassemblements de quelques dizaines de personnes dans d'autres endroits, notamment dans des parcs. Ces interventions n'ont causé aucun incident.

Le virologue Marc Van Ranst (KULeuven) a réagi aux images de foule qui circulaient sur le réseau social Twitter tard ce samedi. "Rentrez à la maison", a écrit le scientifique. "Ou vous voulez montrer pourquoi un couvre-feu était nécessaire ?"