Les indicateurs sanitaires sont actuellement au vert dans notre pays et cette situation favorable laisse présager des assouplissements futurs pour les différents secteurs à l'arrêt. Certains hommes politiques comme Bart De Wever, Elio Di Rupo, Georges-Louis Bouchez ou Pierre-Yves Jeholet ont d'ailleurs plaidé en ce sens ces derniers jours.

De leur côté, certains experts ont appelé à la prudence avant toute mesure qui pourrait éventuellement entraîner un regain de l'épidémie chez nous: "Les contaminations et hospitalisations sont bel et bien en train de doucement diminuer, mais il faut que cette baisse aille plus loin encore. Or, il est impossible de prédire si cela se réalisera. Tout ce que nous pouvons faire, c'est continuer à respecter les mesures", détaillait ainsi l'infectiologue Erika Vlieghe. Même son de cloche chez l'épidémiologiste Marius Gilbert: "Chaque fois que l'on va déconfiner quelque chose, ce sera avec une grande prudence et en l'accompagnant de dispositifs."

Il ressort ainsi que les experts du GEMS (le groupe d’experts qui conseille le fédéral) se penchent actuellement sur la question et ils remettront un plan de déconfinement pour le prochain comité de concertation.

D'après nos confrères de HLN, les éventuelles réouvertures seraient ainsi conditionnées à la situation sanitaire en Belgique sur la base du taux de contamination, du nombre d'admissions à l'hôpital et de l'avancée de la vaccination sur le territoire.

Vers un élargissement de la bulle... à l'extérieur

Aucun ordre prioritaire n'a encore été dévoilé mais, selon toute logique, les lieux où de nombreuses personnes sont rassemblées seraient les derniers à pouvoir rouvrir.

Le groupe d'experts serait d'ailleurs favorable aux activités en plein air. Suivant ce principe, un élargissement de la bulle serait ainsi envisagé en plein air.

Afin de soulager le secteur de l'Horeca, la préférence irait également à une réouverture uniquement des terrasses dans un premier temps mais un compromis resterait encore à trouver entre les différents acteurs.

Yves Van Laethem : "Pas à de nouvelles réouvertures avant mi-mars ou mi-avril"

Dans une longue interview donnée à La Libre la semaine passée, Yves Van Laethem confirmait que le GEMS travaille sur des protocoles "pour pouvoir rouvrir bientôt un certain nombre de secteurs". Le porte-parole interfédéral précisait dans la foulée : "Mais, aujourd'hui, on se sent mal à l'aise vis-à-vis du plateau un peu trop élevé et des conditions climatiques. Je pense que nous n'assisterons pas à de nouvelles réouvertures avant mi-mars ou mi-avril".