Le nombre d'absents de longue durée en Belgique n'a cessé d'augmenter entre 2008 et 2017. Ensuite, pour la première fois depuis 10 ans, une augmentation non significative a été enregistrée, suivie d'une stabilisation en 2019.

Cependant, la pandémie de coronavirus provoque indirectement une autre augmentation significative (+8%) au cours du premier semestre 2020, explique Securex.

Le prestataire RH appelle le gouvernement à "fournir encore plus de soutien pour réactiver ce groupe des absents de longue durée car de nombreuses entreprises ne sont pas en mesure de le faire elles-mêmes en raison du contexte actuel".

En revanche, le nombre d'absences de moins d'un mois a chuté de façon spectaculaire au cours de ce premier semestre. "Après une légère tendance à la hausse ces dernières années (+11% en cinq ans), les absences de courte durée ont diminué de pas moins de 12% au cours des six premiers mois de 2020 par rapport à la même période de 2019", note Securex.

Selon l'entreprise, la diminution de l'absentéisme de courte durée s'explique surtout par les nombreuses personnes qui ont été mises en situation de chômage temporaire: les jours de maladie de ces personnes ne sont pas enregistrés par leur employeur.