(Note préliminaire : cet article est mis à jour régulièrement. Les données présentées actuellement sont celles du 22 juillet 2020)

La Belgique connaît depuis plus d'une semaine une recrudescence de l'épidémie de coronavirus. Comme l'ont souligné les experts, ce rebond est davantage marqué dans certaines localités. Sophie Wilmès a confirmé cette information à l'issue du comité de concertation de ce dimanche 19 juillet. "Il ressort des analyses que la recrudescence de l’épidémie s’illustre, à ce stade, par plusieurs problèmes particulièrement localisés et non une dispersion généralisée, a estimé la Première ministre dans un communiqué. Les chiffres sanitaires sont donc influencés par des foyers épidémiologiques circonscrits, liés à des événements ou des cercles sociaux particuliers."

Au vu de cette augmentation parfois significative du nombre de contaminations détectées, le Centre de crise ainsi que le SPF Santé publique ont décidé d'organiser à nouveau des conférences de presse. Les experts passeront en revue le lundi, le mercredi et le vendredi les dernières évolutions de l'épidémie. Lors du premier point de cette semaine, le porte-parole interfédéral Covid-19, Yves Van Laethem, est revenu sur la hausse qu'il a, à son tour, présentée comme "localisée". "Les provinces les plus touchées sont le Limbourg, la Flandre Occidentale et Anvers", a détaillé l'infectiologue. Cette situation pousse, par ailleurs, les autorités sanitaires à envisager des mesures plus locales pour répondre à la "vaguelette".

Pour davantage coller à la réalité actuelle, Sciensano publie depuis un mois sur son site internet des données relatives aux communes. L'institut de santé publique offre ainsi une vue sur trois indicateurs reflétant le statut de l'épidémie au sein des localités: l'incidence cumulative calculée sur sept jours (nombre de nouveaux cas des sept derniers jours divisé par la population de la commune multiplié par 100.000), le nombre de jours consécutifs où au moins un nouveau cas a été rapporté et enfin, le nombre de jours où le nombre de nouveaux cas augmente par rapport à la veille (considéré sur une période de sept jours).

Ce mercredi 22 juillet, les trois communes qui se distinguaient le plus négativement sur base de l'observation de l'incidence cumulative des sept derniers jours étaient les suivantes: Aubange (Luxembourg) avec une incidence de 181 (31 cas sur 17.100), Ledeghem (Flandre-Occidentale) avec une incidence de 175 (17 cas sur 9.700 habitants), et Kortemark (Flandre-Occidentale) avec une incidence de 95 (12 cas sur 12.600).

C'est toutefois la ville d'Anvers qui compte le plus de nouveaux cas rapportés ces sept derniers jours : 328 habitants (sur les 525.900) ont été testés positifs au coronavirus. L'incidence cumulative calculée pour la ville de Bart De Wever s'élève à 62.

La première commune bruxelloise arrive en 14e position avec une incidence de 48. Il s'agit de Watermael-Boitsfort, qui compte 12 cas sur une population de 25.000 habitants.

Voici la carte réalisée par Sciensano sur base de l'incidence:

Voici le "top 15" au 22 juillet

© Sciensano