L’ONE a édité un document de 12 pages extrêmement complet. Résumé.

Le vendredi 24 avril dernier, une phrase de la Première Ministre Sophie Wilmès a particulièrement interpellé les parents d’enfants en bas âge : “Les crèches devaient être en mesure d’accueillir tous les enfants à partir du 4 mai.” Accueillir tous les enfants, oui, mais dans quelles conditions ? De nombreux parents se posent toujours la question, à quelques jours seulement du 4 mai.

L’office de la naissance et de l’enfance (ONE) a édité un document de 12 pages extrêment complet répondant à, si pas toutes, un nombre très important de questions que vous, parents, pouvez vous poser. En voici un résumé des principaux éléments.

© IPM

1. A partir de ce lundi 4 mai, tous les enfants, sans distinction, pourront à nouveau fréquenter leur milieu d’accueil, à l’exception de l’enfant malade.

2. Les milieux d’accueil devront organiser des petits groupes d’une dizaine d’enfants maximum, en respectant les normes d’encadrement, la distance physique entre adultes ainsi qu’une stabilité des encadrants par section.

3. Les locaux du milieu d’accueil devront faire l’objet d’une désinfection avant la réouverture.

4. Du gel hydro-alcoolique sera mis à disposition dans les bâtiments à l’attention des parents et de l’ensemble du personnel.

© BELGA

5. Les milieux d’accueil devront échelonner l’arrivée des enfants pour éviter que trop de parents et d’enfants n’arrivent en même temps. Cela permettra de limiter les risques éventuels de contamination.

6. Des décisions seront prises dans le courant de cette semaine concernant la participation financière des parents et les aides financières apportées aux milieux d’accueil. Les frais de garde ne sont pas dûs jusqu'au 30 avril inclus. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et l'ONE étudient actuellement la possibilité de prolonger les mesures du mois d'avril.

Sans réponse au 1er mai, les frais de garde pour le mois de mai doivent être réglés conformément au contrat d'accueil.

7. Les parents d’enfants atteints d’affections chroniques graves devront contacter leur médecin pour déterminer si un retour en crèche est autorisé. Les enfants à risque de développer des formes sévères de Covid-19 ne doivent pas fréquenter le milieu d’accueil.

8. Lors du premier jour de retour de l’enfant, les parents seront invités à rester présent un peu plus longtemps qu'à l'accoutumée.

9. Lors de la première entrée d'un enfant en crèche, il faut reprendre le processus de familiarisation prévu initialement par le milieu d’accueil. Toutefois, un seul parent, toujours le même, pourra être présent et ne devra présenter aucun signe de maladie telle que toux, fièvre. Il sera invité, lorsqu’il entre dans le milieu d’accueil, à se laver les mains.

10. Si l’entrée en crèche est reportée, la place d’accueil reste garantie aux parents au vu du contexte.

11. L’accueil du parent qui vient déposer son enfant doit être organisé de manière à limiter les risques de transmission du virus. Pour ce faire, un seul parent, idéalement le même, doit emmener l’enfant à la crèche. La personne chargée d’emmener l’enfant ne doit pas faire partie des personnes à risque et ne doit pas présenter de symptômes proches du coronavirus (toux, fièvre,…).

12. Le parent devra porter un masque s’il n’en dispose pas, soit il reste à l’entrée du milieu d’accueil, soit ce dernier lui fournit un masque pour lui permettre de rejoindre l’unité d’accueil de son enfant.

13.. Le personnel affecté à la surveillance d’un groupe d’enfants sera toujours le même et ne devra pas changer de groupe durant les prochaines semaines.

14. Les activités à l’extérieur pourraient être privilégiées pour autant que les groupes d’enfants se succèdent et que le matériel utilisé (toboggan, ballons,…) soit désinfecté après chaque passage de groupe d’enfants.

15. Le milieu d’accueil devra être désinfecté et de manière régulière. Il devra être aéré au moins 15 minutes plusieurs fois par jour.

16. Pour le personnel, les ongles doivent être courts et sans vernis. Le port de bijoux et de faux ongles est proscrit de manière à optimiser l’efficacité du lavage des mains.

© BELGA

17. Le personnel devra se laver les mains avant tout contact avec les enfants ; après tout contact avec l’un des parents ; avant tout contact avec un aliment, avant et après chaque repas ; avant et après chaque change et/ou prise de température et/ou soin administré ; avant d’accompagner un enfant aux toilettes et après l’y avoir accompagné ; avant d’aller aux toilettes et après y être allé ; après avoir mouché un enfant ; après s’être mouché, avoir toussé, éternué.

18. Pour les enfants, le lavage des mains à l’eau et au savon doit être pratiqué à l’arrivée de l’enfant ; avant et après chaque repas ; avant chaque sieste ; avant d’aller aux toilettes et après y être allé ; après s’être mouché

19. L’usage de solutions hydro-alcooliques en alternative au lavage des mains à l’eau courante et au savon, est autorisé mais uniquement pour les adultes.

20. Il est recommandé de mettre à disposition des parents, des professionnels et des visiteurs (de préférence à l’entrée de la structure) une solution hydro-alcoolique en accès libre ou de les inviter à se laver les mains avec du savon liquide et de se les essuyer avec un essuie-mains à usage unique.

21. Le port de masques en tissu doit être envisagé par les professionnels de l’accueil qui ont un contact régulier avec le public. Durant la journée, en section, le port du masque reste facultatif. Il est toutefois recommandé lors de l’accueil du parent à l’entrée de la structure, lors du change et tout soin prodigué à l’enfant, et lorsque le travailleur est en présence d’autres membres du personnel dans une même pièce.

22. Les enfants ne doivent pas porter de masque et cela n’est pas recommandé. Il y a en effet un risque d’étouffement chez les moins de 2 ans.

23. Le milieu d’accueil devra porter une attention particulière à l’apparition chez les enfants de symptômes évocateurs d’une infection Covid-19. L’enfant présentant ces symptômes ne pourra pas fréquenter le milieu d’accueil. Dès le moindre symptôme suspect, le milieu d’accueil contactera le parent pour qu’il vienne immédiatement le chercher. L’enfant devra être isolé au domicile, et les parents devront contacter le médecin de l’enfant et suivre ses recommandations.

© BELGA


24. En attendant l’arrivée du parent, afin de limiter le risque de contamination, dans la mesure du possible, l’enfant devra être isolé des autres enfants dans un local séparé en présence d’un adulte, toujours le même, porteur d’un masque. Le lavage et la désinfection des mains seront à intensifier pour la personne qui s’occupe de l’enfant. Le nettoyage et la désinfection des lieux fréquentés par l’enfant malade, devront se faire de façon minutieuse avec une attention particulière pour les points critiques.

25. Le personnel qui présente des symptômes compatibles avec une infection au coronavirus devra en informer sa direction et son pouvoir organisateur qui pourvoira à son remplacement dès que possible. Le travailleur devra s’isoler au domicile au plus tôt possible, et contacter son médecin par téléphone. Si un membre du personnel présente des symptômes du Covid-19, il devra observer les mesures de distanciation physique vis-à-vis des autres personnes en attendant qu’il soit remplacé.

Le document complet de l’ONE est disponible ICI.