Onze communes wallonnes ont désormais pris des mesures de restriction de l’usage de l’eau, alors que le déficit de précipitation en Wallonie reste préoccupant, en particulier dans le Hainaut, en Brabant wallon et dans le sud de la province de Luxembourg, annonce jeudi la cellule sécheresse (réunissant le Centre régional de crise, le SPW et les producteurs et distributeurs d’eau potable), à l’issue d’un nouvel état de la situation. La circulation des kayaks, quant à elle, est pour ainsi dire à l’arrêt. Les communes appliquant des restrictions de l’usage de l’eau sont Gouvy, Habay, Manhay, Stoumont, Theux, Tellin, Tenneville, Trois-Ponts, Libin, Bouillon et Rochefort.

Les prévisions météorologiques annoncent un temps sec et des températures supérieures à 25 °C les prochains jours, ce qui va aggraver la situation actuelle de sécheresse.

La cellule sécheresse rappelle dans ce contexte l’importance "d’un usage raisonné de l’eau de distribution, pour préserver les ressources et garantir un approvisionnement normal au cœur de l’été, notamment suite à la hausse du tourisme et de l’activité Horeca en Wallonie".

La situation est sous contrôle

Les volumes d’eau dans les barrages-réservoirs restent cependant dans la norme et la situation est sous contrôle dans tous les sites, rassure-t-on.

Les autorités wallonnes constatent par ailleurs que les débits des cours d’eau navigables sont bas, similaires à ceux de 2019.

Les cours d’eau non navigables subissent pour leur part des baisses importantes et rapides des débits. La mesure d’interdiction de l’exploitation des centrales hydroélectriques, à l’exception de celles exploitées sur les grands barrages, reste dès lors d’application.