Parmi ces 100.000 vaccins, 40.000 iront aux hôpitaux, 30.000 aux maisons de repos, 17.000 pour les établissements consacrés aux personnes souffrantes d'un handicap et 10.000 pour les centres de vaccination.

L'objectif est de commencer la vaccination des personnes de plus de 65 ans et des groupes à risque dans les centres de vaccination au mois de mars. Wouter Beke s'attend à ce que cette opération soit achevée en mai, en fonction des schémas de livraison des fournisseurs.

Le ministre CD&V reste cependant prudent sur des assouplissements plus importants des mesures sanitaires actuelles. S'il reconnait que les chiffres évoluent pour le moment favorablement, le ministre ne veut pas évoquer un possible assouplissement pour l'Horeca pour les vacances de Pâques. "J'apprécierais de boire une bière pendant les vacances de Pâques, mais tout cela dépend des chiffres. Les vaccinations ne sont qu'un des paramètres, nous devons continuer à compter sur les autres paramètres."

Wouter Beke espère que de plus en plus de personnes accepteront la vaccination afin d'obtenir de cette manière l'immunité collective, contestant les doutes exprimés au sujet des vaccins. Ceux-ci ont été réalimentés la semaine dernière en Flandre à la suite d'une interview du couple d'acteurs Peter Van Den Begin et Tine Reymer. Ils y affirmaient ne pas vouloir du vaccin. "Ce sont précisément les gens du secteur culturel qui sont en difficulté et qui devraient être les premiers à dire: 'vaccinons-nous tous'. Ils devraient encourager tout le monde à se faire vacciner le plus tôt possible", a estimé Wouter Beke.