L'université d'Anvers (UA) a lancé mardi un sondage en ligne pour avoir une vue sur la façon dont les Belges adaptent leurs habitudes aux mesures prises pour endiguer l'épidémie de covid-19. Plus de 560.000 personnes y ont répondu.

Le questionnaire était disponible de 12h à 20h sur www.corona-studie.be. Il a été rempli par plus de 560.000 concitoyens. "C'est la preuve que les gens prennent cette crise sanitaire au sérieux", comment l'épidémiologiste Pierre Van Damme. "Nous savons que les réponses ne reflètent pas l'ensemble de la population belge ou flamande, mais un sous-groupe qui a pu et voulu participer. Il y a notamment plus de femmes que d'hommes, et plus de flamands que de wallons", nuance-t-il. Il n'empêche que cette enquête peut déjà donner des informations intéressantes.

Il en ressort que 257.000 répondants ont indiqué mardi faire du télétravail, dont 104.000 qui n'en avaient jamais fait auparavant, preuve pour les chercheurs que les recommandations des autorités sont suivies.

Environ 10% des répondants ont cependant indiqué que leur fonction leur permettait de travailler à domicile mais que leur supérieur ne le leur avait pas permis. Environ trois-quarts des personnes qui ont répondu gardaient leurs enfants à la maison, tandis que 3% indiquaient ne pas avoir eu d'autres solutions que de les confier aux grands-parents.

Les résultats du sondage donnent aux experts une possibilité de mieux évaluer la courbe du coronavirus. Il sera répété tous les mardis dans les prochaines semaines, ce qui permettra de faire des projections plus précises.