Sur son site internet, Sciensano a indiqué avoir réalisé une mise à jour des procédures pour lutter contre la pandémie de coronavirus. On y a apprend notamment que les enfants de moins de 6 ans ayant eu un contact à haut risque avec une personne en dehors du noyau familial doivent être testés le plus rapidement possible. 

Les changements notoires concernant les règles en vigueur sont les suivants : 

  • Les masques FFP2 correctement ajustés sont désormais le choix préféré pour tout professionnel de soins qui entre en contact avec des patients COVID-19 confirmés (y compris en ambulatoire) ainsi que pour toutes les procédures médicales génératrices d'aérosols. Pour le contact avec des patients possibles COVID-19 (comme dans les centres de test et de triage), les masques chirurgicaux restent généralement le premier choix. 
  • Le processus de suivi des contacts en milieu d'accueil et à l'école (et quand procéder à un dépistage plus large ou à la fermeture des classes) est décrit plus en détail. Des arbres décisionnels sont maintenant disponibles pour visualiser le processus.
  • Les enfants de moins de 6 ans asymptomatiques qui ont eu un contact à haut risque en dehors de la famille doivent maintenant également être testés le plus vite possible et éventuellement le septième jour (afin de pouvoir prendre d'éventuelles mesures pour les cohabitants en cas de résultat positif). Après un contact à haut risque au sein de la famille, les enfants de moins de 6 ans n'ont toujours pas besoin d'être testés, mais un test en fin de quarantaine est possible si les parents souhaitent raccourcir la période de quarantaine. Le médecin fera alors manuellement la prescription du test.