Les manifestants avaient en effet plaidé pour une politique plus homogène en matière d'organisation d'événements en Wallonie, estimant que les décisions des bourgmestres sont peu en accord les unes avec les autres.

"Nous allons organiser une nouvelle réunion avec tous les bourgmestres wallons", a réagi Willy Borsus. "Nous voulons leur expliquer à nouveau les dispositions en vigueur actuellement et les possibilités qui s'offrent à eux, compte tenu des protocoles sectoriels et de leur connaissance de leur territoire. Le but est qu'ils puissent prendre la meilleure décision et éviter que tous les événements soient annulés de manière globale. Cela, avec toujours une attention particulière envers la santé publique, bien entendu."

Une nouvelle prime pour le secteur de l'événementiel et d'autres victimes de la crise sera par ailleurs envisagée jeudi par le gouvernement wallon. "Nous voulons apporter des réponses complémentaires au secteur de l'événementiel, aux forains, aux traiteurs... et à tous celles et ceux qui sont encore totalement à l'arrêt ou en incactivité presque complète en raison de la crise du coronavirus", a expliqué le vice-président wallon. "En plus de la prime de 3.500 euros annoncée mardi, nous allons discuter jeudi d'une nouvelle aide qui tiendrait notamment compte de leur perte de chiffre d'affaires."