Il n'est désormais plus possible de voyager que dans six pays sans conditions, selon le site des Affaires étrangères. L'Autriche, la Bulgarie, la France, l'Italie, la Pologne et le Portugal sont désormais les seuls pays figurant sur la liste "verte" du service public fédéral mise à jour mercredi sur son site. Et encore, c'est un constat à fortement nuancer, puisque si le SPF Affaires étrangères classe étrangement la France en vert de manière générale, il y loge de très nombreux départements en orange voire en rouge. 

C'est le cas de la ville de Paris ; des départements des Hauts-de-Seine (à partir du 04/09 à 16h00), du Val-d’Oise (à partir du 04/09 à 16h00), du Loiret (à partir du 04/09 à 16h00), de la Gironde (à partir du 04/09 à 16h00), du Rhône (à partir du 04/09 à 16h00), du Var (à partir du 04/09 à 16h00) ; Départements de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, de la Sarthe, de l’Hérault, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône ; Guyane française ; Mayotte ; Guadeloupe (à partir du 04/09 à 16h00)

Pour rappel, l'avis ne s'applique qu'aux voyages non-essentiels. Les périples sont également possibles dans d'autres pays, mais sous conditions, telles que la mise sous quarantaine ou le test obligatoire: Allemagne, Chypre, Estonie, Grèce, Irlande, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suisse.

Il est enfin interdit de se rendre à Andorre, dans les provinces croates de Split-Dalmatie, de Brod-Posavina (à partir du 04/09 à 16h00), de Zadar (à partir du 04/09 à 16h00) et de Šibenik-Knin, au Danemark et dans plusieurs régions d'Espagne. Toutefois à partir du 4 septembre à 16h00, toute l'Espagne sera en zone rouge, à l'exception de Ténérife. Les voyages ne sont pas non plus autorisés en Finlande, en Hongrie, en Roumanie, à Aberdeen (GB), à Paris ainsi que dans plusieurs départements français.

© dr