Les médecins généralistes et le personnel soignant des hôpitaux, en première ligne, se chargent de soigner les patients depuis près d'un an. Si depuis le début de la pandémie, ils insistent sur l'importance des gestes barrières, un deuxième point est très important à leurs yeux. Celui de la vaccination. Grâce à l'autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech, rapidement suivi par le vaccin Moderna, puis AstraZeneca, l'Europe peut désormais vacciner ses habitants.

Si certains médecins généralistes avaient des doutes au début, ils ont peu à peu été rassurés grâce aux nombreuses études montrant leur efficacité.

Pourtant, comme le révèle le magazine d'actualité flamand Telefacts NU, un petit groupe de médecins généralistes serait encore à contre-courant de ce mouvement. Ceux-ci déconseillent à leurs patients de se faire vacciner, allant même jusqu'à proposer spontanément à leurs patients de falsifier leurs vaccinations et de fournir de fausses attestations. C'est ce que propose ce médecin : "Allez, le patient qui doute, s'il ne veut vraiment pas et qu'il veut juste ma signature, il a ma signature. Qu'est-ce que ça peut me faire ?", explique-t-il dans le reportage.

Cette pratique, en plus d'être interdite, met en danger la santé de la population belge. L'Ordre des médecins a réagi avec consternation à ces images: "C'est un coup de massue pour tous les médecins généralistes qui risquent leur vie chaque jour", déclare Michel Deneyer, vice-président de l'Ordre. "Lorsque cela sera établi, nous sanctionnerons sévèrement ces médecins. Nous pouvons vous le garantir."

Telefacts NU sera diffusé sur VTM jeudi soir.