C’est avec un académicien d’envergure que les Grandes Conférences catholiques entameront une saison qu’elles espèrent la plus "normale" possible. Le 16 novembre, elles accueilleront en effet l’écrivain et avocat François Sureau pour une conférence intitulée "La littérature est-elle encore dangereuse ?" La soirée s’annonce passionnante. Grand défenseur de l’art et de la liberté, auteur et penseur remarqué, François Sureau devrait donner une tonalité qualitative à une saison variée et intéressante.

On y parlera littérature avec le journaliste Franz-Olivier Giesbert, qui prendra la suite de François Sureau et se demandera "Pourquoi j’écris ? ", le 25 novembre. Douglas Kennedy, écrivain américain incontournable, poursuivra la réflexion le 18 janvier avec une conférence intitulée "Le caractère est le destin : réflexions d’un romancier sur la condition humaine" . Le 9 mars, le philosophe, professeur de littérature et docteur honoris causa de nombreuses universités Nuccio Ordine témoignera de l’importance de la littérature, de l’art, de la philosophie et des sciences, au regard des enseignements tirés de la pandémie.

On parlera de religion également, avec un dialogue, le 6 décembre, entre Michel Camdessus, chrétien engagé, ancien gouverneur de la Banque de France, ancien directeur général du FMI, et la rédactrice en chef du journal La Croix, Isabelle de Gaulmyn. Ils se demanderont si le moment n’est pas favorable pour renouveler structurellement l’Église.

Histoire, politique et santé

Le 14 février, l’écrivain belge Bart Van Loo, auteur du remarqué Les Téméraires, quand la Bourgogne défiait l’Europe, fera revivre par ses talents de conteur l’histoire des ducs de Bourgogne.

Comme en écho et à quelques semaines des présidentielles, l’ancien Premier ministre français Édouard Philippe sera présent le 22 mars pour évoquer ses réflexions sur l’exercice du pouvoir et l’avenir de la France.

C’est enfin des sciences que les Grandes Conférences s’empareront avec la venue le 28 mars du microbiologiste belge Peter Piot pour une conférence tournée vers l’avenir, intitulée "L’âge des pandémies ".

Toutes les conférences se donneront dans la salle Henry Le Bœuf du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Les organisateurs espèrent que les conférences pourront se donner au maximum "en présentiel". Elles seront cependant retransmises également sur Internet pour les abonnés.BdO

Informations et abonnements : https://www.grandesconferences.be/ou au 02/543 70 99