"L'objectif est de soutenir les secteurs oubliés par le Codeco (Comité de concertation, NDLR), qui se réunira une nouvelle fois mardi prochain: événementiel, culture, jeunesse mais aussi l'Horeca", dont les terrasses pourront toutefois rouvrir dès ce samedi, explique M. Van Cools. "Nous avons été les premiers à fermer et nous serons les derniers à rouvrir", regrette-t-il.

"Nous demandons une fois encore d'être pris en compte et de recevoir des perspectives claires, alors que plusieurs événements-tests ont été organisés à l'étranger et ont prouvé qu'il était possible de rassembler des gens dans une ambiance festive moyennant le respect de protocoles qui sont prêts et que nous avons déjà proposés aux autorités", insiste M. Van Cools.

L'organisateur prévoit notamment un camion-podium muni d'un écran géant sur lequel des messages seront diffusés, ainsi que des prises de parole. La manifestation sera statique, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur (maximum 100 personnes, avec distanciation sociale et port du masque). L'organisateur appelle le public à respecter ces règles.

Vendredi matin, pas moins de 300 personnes avaient cependant déjà annoncé leur présence sur la page Facebook de l'événement "We are essential". Et plus de 900 autres se montraient par ailleurs intéressées par la manifestation. Parmi les organisations soutenant l'événement figurent notamment "Trace ton cercle", le collectif Restobar Bruxelles, les discothèques Fuse à Bruxelles et Doktor Jack à Braine-l'Alleud ou encore la salle Rockerill à Charleroi.