Après les statues du roi Léopold II, une statue du roi Baudouin a été vandalisée avec de la peinture rouge devant la Cathédrale Saint Michel et Gudule, dans le centre de Bruxelles.

On peut y lire le mot "réparation".

Pour rappel, c'est le roi Baudouin qui annonçait en 1959 l’intention du Gouvernement belge d’accorder l’indépendance au Congo.

Le 30 juin 1960, il assistait à la transmission des pouvoirs à Kinshasa (encore appelée Léopoldville à l’époque). Lors de cette cérémonie, le roi Baudouin prononça un discours qui fut par la suite considéré par beaucoup comme ignorant les atrocités commises durant la période de la gestion belge et glorifiant l'œuvre coloniale belge.

Le Premier ministre Patrice Lumumba répliqua à son tour et se montra très critique vis-à-vis de la colonisation.