La ministre wallonne de la Santé est revenue sur la campagne de vaccination qui débute ce mardi. Dans une lettre ouverte, le personnel soignant demande de revoir la stratégie de vaccination mise en place par le gouvernement et d'être vacciné en priorité.

Interrogée à ce sujet, la ministre a tenu à rappeler que la priorité en phase 1A était "les maisons de repos, mais le personnel soignant de première ligne aussi. Ils sont inclus dans cette phase là et seront vaccinés très prochainement dans les toutes prochaines semaines", assure-t-elle.

Christie Morreale a ajouté que médecins et hôpitaux avaient été contactés en amont, afin de pouvoir connaître le personnel adhérant au vaccin. Cela devrait permettre de programmer et d'entamer la vaccination aussi vite que possible. "On a mis les choses en place pour qu'il soient vaccinés extrêmement rapidement, en fonction de l'arrivée des vaccins".

Prudence

Contrairement à certains pays, la Belgique a choisi de garder un stock de vaccin afin de pouvoir administrer la 2eme dose du vaccin à J21, même en cas de problème d'approvisionnement. Même si ce mode opératoire est celui recommandé par les autorités européennes, comme le rappelle la ministre, il ralentit considérablement la vaccination.

"On devrait doubler ou tripler le nombre de vaccinations la semaine prochaine. On aimerait aller plus vite, on a mis la logistique en place pour aller plus vite, mais on a des contraintes", rappelle la socialiste. En effet, seul un vaccin a été autorisé par l'agence européenne des médicaments. "On doit faire en fonction de l'approvisionnement. Nous, on est prêts", assure la ministre.

A propos du comité de concertation, organisé ce vendredi, la socialiste souhaite que l'on donne des perspectives aux citoyens. "Je plaide pour qu’on puisse indiquer, en fonction du nombre de contaminations, quelles activités peuvent reprendre", explique-t-elle.