Deux chercheurs ont mis au point un calculateur, libre d'accès sur internet, permettant d'estimer le temps d'attente, dans plusieurs pays, pour se faire vacciner contre le Covid-19. Libre d'accès sur internet, il se base sur la liste des priorités du gouvernement et les statistiques actuelles ainsi que le taux prévu de vaccinations hebdomadaires.

Et ce dernier vient tout juste d’être disponible en Belgique à cette adresse .

Ces derniers se sont inspirés d'une initiative similaire mise en place par le physicien anglais Steven Wooding, avec qui ils collaborent au sein de la start-up Omni Calculator .

Un simulateur inspiré d’un algorithme britannique

Conçue au moment de la campagne de vaccination en Angleterre, la page a été vue plus de 15 millions de fois en quelques semaines et est déjà disponible pour un peu plus d’une dizaine de pays. “Nous avons créé ce calculateur pour vous fournir des réponses à ces importantes questions. Le calculateur de la file d’attente pour le vaccin en Belgique vous donnera une estimation du nombre de personnes qui ont la priorité sur vous pour recevoir le vaccin contre le COVID-19. Il vous permettra également d'estimer le temps qu'il vous faudra attendre avant de recevoir votre vaccin. En utilisant notre outil, vous aurez donc une meilleure idée de la date à laquelle vous pourriez être vacciné”, explique l'un des créateurs de l'outil, Salam Moubarak, docteur de l'Institut national des sciences appliquées (INSA) de Villeurbanne près de Lyon et installé aujourd'hui à Dubaï.

Concrètement, le logiciel vous demande votre âge, qui est l’élément le plus important; si vous êtes par exemple en maison de repos, si vous avez été en contact avec des personnes contaminées, si vous êtes un professionnel de santé de plus de 50 ans, si vous avez des comorbidités, “et tout cela vous permet donc de gagner ou non en priorité”, poursuit cet ingénieur en robotique.

Un outil ni officiel, ni médical

Les concepteurs assurent d’ailleurs qu’ils respectent les données personnelles des utilisateurs et indiquent que l’estimation du temps d’attente prévoit une fenêtre assez large. Par exemple, pour un Belge de 45 ans, en pleine forme, qui n’est pas cas contact, l’algorithme indiquait ce mercredi qu’entre 2 941 574 et 5 533 184 de personnes devaient se faire vacciner avant lui, une première injection pouvant intervenir en l’état entre le 28/12/2021 et 24/09/2022., une seconde entre le 18/01/2022 et le 15/10/2022.

Toutefois, il y a quelques bémols à apporter à cette méthode de calcul. Tout d’abord, cette moyenne est forcément amenée à évoluer dans le temps. En effet, en prenant en compte l’arrivée des nouveaux vaccins et la montée en puissance des livraisons (on l’espère), les délais sont appelés à se raccourcir (ou se rallonger si de nouveaux soucis de livraison surviennent).

Reste également à savoir si un utilisateur aura les moyens d’élaborer lui-même une projection fiable du taux de vaccination lissé sur plusieurs mois dans un contexte aussi incertain, même si le site prendra en compte, au fur et à mesure, l’augmentation des cadences de vaccination. Il est aussi possible d’ajuster à la main le taux de vaccination hebdomadaire. Et les créateurs tiennent d’ailleurs à souligner que ce simulateur ne se veut ni officiel ni médical.