Wouter Beke souhaite un nouveau Comité de concertation le plus tôt possible. "Je ne suis pas favorable à une fermeture des frontières, mais je pense qu'il est nécessaire d'introduire des mesures supplémentaires aux frontières avec le Royaume-Uni et l'Irlande", a-t-il indiqué.

Obliger le voyageur rentrant, même s'il est parti moins de 48h, à effectuer un test et une quarantaine entrerait dans ce cadre, ainsi que la levée de l'exception pour les voyages d'affaires.

Le prochain Comité de concertation est planifié le 22 janvier, mais le ministre flamand espère une réunion "aussi vite que possible".