Ce mardi, un important Codeco débutera vers 9H. Les experts et représentants du gouvernement et des entités fédérées vont se rassembler afin de discuter de plusieurs points importants. Ils débattront notamment de la réouverture totale de l'Horeca, de celle de la culture mais aussi de la reprise des activités sportives, du coronapass, et même du télétravail.

Après probablement plusieurs heures de discussion, Alexander De Croo tiendra une conférence de presse pour annoncer l'ensemble des mesures à la population. Une conférence de presse qui n'a plus trop la cote, à en croire ce que relate Yves Van Laethem dans les colonnes du Soir.

"On perpétue une communication de guerre comme on avait à l’époque des premières vagues. Quand il y avait de grandes annonces à faire, qui allaient modifier des pans entiers de la vie, ça avait du sens de communiquer avec l’ensemble des représentants des entités du pays. Mais pour annoncer des brollekes, on pourrait juste envoyer un communiqué. Dans de nombreuses situations, ces communications étaient tellement fades qu’elles ne méritaient pas la première page du journal", confie-t-il à nos confrères du Soir.

L'infectiologue compare même les conférences de presse post-Codeco aux conseils de Koh-Lanta: "Ça me fait un peu penser au conseil à la fin d’un épisode de Koh-Lanta. Tout le monde se sent obligé de prendre la parole pour présenter sa vérité", lâche-t-il, en avouant être moins assidu qu'avant. 

De son côté, l'infectiologue Leila Belkhir ajoute: "Ce sont des plus petites annonces. On va finir par nous dire comment tenir nos couverts à table", dit-elle.