Ce samedi, c'est la première fois depuis début décembre que 3000 personnes sont hospitalisées en Belgique à cause du coronavirus. Dont 800 occupent un lit aux soins intensifs. Des chiffres toujours très inquiétants qui confirment l'arrivée de cette troisième vague. Si le nombre d'infections continue d'augmenter, le rythme est en train de baisser ce qui est une bonne nouvelle dans le marasme ambiant. Invité sur RTL info, Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral de la crise, est revenu sur ces données inquiétantes.

"À côté des chiffres inquiétants qu'on connaît, 3.000 lits occupés et 800 lits de soins intensifs, on est en train de voir un ralentissement dans l'augmentation de la moyenne sur sept jours", explique l’expert. "On a l'impression qu'on a passé le pic, le jour avec le plus de cas, 2.600 environ le lundi 22 mars. Donc on devrait, si tout va bien dans les semaines qui viennent, avoir une diminution des hospitalisations et des lits de soins intensifs. Qui sont les points qu'on attend avec le plus d'impatience."