La campagne de vaccination belge a débuté. Ce vendredi, les premiers chiffres ont été rendus public par Sciensano. A la date du 13 janvier, 49.847 Belges ont d'ores et déjà reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNtech. Malgré les retards de livraison annoncés par Pfizer, la vaccination devrait continuer à s'accélérer. 

"On a extraordinairement peu d'effets secondaires", affirme Yves Van Laethem. Selon lui, une dizaine de personnes auraient spontanément indiqué avoir eu un problème. " Des problèmes extrêmement modérés", précise-t-il.

Voici les principaux effets secondaires recensés en Belgique jusqu'à présent : maux de tête, fatigue, un peu de température, quelques gênes locales. "Une personne a été plus sévèrement malade, mais a récupéré rapidement", ajoute le porte-parole interfédéral.

Yves Van Laethem est également revenu sur le décès de l'homme de 82 ans, survenu cinq jours après sa vaccination. "C'est quelque chose qui doit certainement être examiné. Par définition, un décès dans le contexte d'une vaccination proche doit être suivi", explique l'expert. "Des examens complémentaires sont en cours, on devrait dans les 8 à 10 jours avoir plus d'informations". L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé indiquait jeudi qu'il était prévu qu'une enquête plus approfondie soit menée, "afin de déterminer s'il existe un lien de cause à effet entre la vaccination et le décès".

L'expert se montre néanmoins rassurant. "Ceci ressemble, d'après ce que l'on sait, à une coïncidence temporelle. On sait malheureusement que chez les personnes âgées, et particulièrement dans les maisons de repos et de soins, il y a plusieurs centaines de décès chaque semaine", explique-t-il. "On a vacciné dans les maisons de repos et de soins, on s'attendait donc à ce genre de coïncidences temporelles".

Comparable aux Etats-Unis

La situation belge est, selon l'expert, comparable à celle que l'on retrouve aux Etats-Unis. "Les Etats-Unis ont pour le moment plus de recul, puisqu'ils ont pratiquement 1,9 million de personnes vaccinées dans le premier rapport qu'ils ont livré". Là-bas, rappelait Yves Van Laethem lors de la conférence de presse de Sciensano donnée ce vendredi matin, "seuls 0,2% personnes ont déclaré avoir des effets secondaires". Cela représente 4.000 personnes, sur plus d'un million de personnes vaccinées. "C'est beaucoup moins que ce qui était observé lors des essais cliniques", assure Yves Van Laethem.