L'interdiction totale, et donc sans fumoir, de fumer dans les restaurants, les bars, les cafés, les friteries, les discothèques, soit tous les espaces publics clos, et ce, pour 2008 : voilà ce que réclame la Coalition nationale contre le tabac, qui invite qui veut à signer une pétition pour soutenir cette proposition via Internet (www.stop.be) . Plus de 3 100 signatures y figuraient déjà, lundi après-midi.

Réitérée dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac, qui, traditionnellement célébrée le 31 mai, s'adressera cette année en priorité aux jeunes, cette revendication est étayée par plusieurs arguments. Sans revenir sur les dangers du tabagisme - y compris le tabagisme passif responsable d'un mort par jour ouvrable dans l'Union européenne -, plusieurs données chiffrées semblent, en effet, indiquer que cette mesure impopulaire dans un premier temps engendre l'adhésion de la grande majorité une fois appliquée sans entraîner de dommage pour le secteur, d'après la Coalition.

Pour appuyer sa demande, la Coalition prend notamment pour exemples les pays où l'interdiction totale de fumer dans tout l'Horeca est déjà d'application. Ce qui, en Europe, est le cas de 13 pays : Norvège, Ecosse, Angleterre, Irlande et Islande sans fumoir; et Italie, Malte, Suède, Lituanie, Islande, Estonie, France, Slovénie et Finlande avec fumoir autorisé. Les Pays-Bas rejoindront le clan ce 1er juillet 2008, alors que d'autres régions du monde connaissent cette même législation. Chez nous, la question est à l'ordre du jour, au Parlement.

Là où l'interdiction est totale

Qu'a-t-on pu y observer des expériences dans les pays voisins ? Dans la ville de New York, où l'interdiction existe depuis 2003, le nombre de jeunes fumeurs a diminué d'un tiers au cours de la période de référence 2002-2006.

Une diminution également constatée en Irlande où le pourcentage de fumeurs parmi les 15-24 ans est passé de 27 pc en mars 2004 à 19 pc en mars 2008. Au Canada, dans cette même tranche d'âge, la proportion a également diminué de l'ordre de 22 pc en 2005 à 19 pc en 2007.

Relativement frileux lorsqu'on les interroge sur une interdiction de fumer dans les bars, 62 pc des citoyens européens se disent favorables. En Belgique, de 49 pc de nos concitoyens favorables en 2006, la proportion est passée à 61 pc en 2007.

Il est cependant intéressant de constater que, une fois l'interdiction totale en vigueur, ces chiffres s'avèrent unanimement supérieurs alors que la législation est très majoritairement respectée. De l'ordre de 94 pc en Norvège et à New York ou encore de 96 pc en Irlande.

Et les répercussions sur le secteur Horeca ? Après une réelle chute de la fréquentation des pubs en Irlande, on assiste depuis peu à un retour de la clientèle. Si le secteur a perdu certains clients, il semble en avoir gagné d'autres.

Et puis, comme le confiait ce patron d'établissement : " Depuis l'interdiction, on est gagnant à plus d'un titre. On ne doit, par exemple, plus nettoyer tous les trois ans les plafonds et repeindre les salles comme c'était le cas auparavant ! "